Assurance emprunteur : tout ce que vous devez savoir

763
Partager :
Assurance emprunteur : tout ce que vous devez savoir

Une assurance emprunteur est généralement exigée lors de la souscription d’un prêt immobilier. elle intervient auprès de l’établissement bancaire et garantit le remboursement du crédit en cas de sinistre empêchant le prêteur de s’acquitter de ses versements. Voici l’essentiel à savoir sur l’assurance emprunteur.

Définition de l’assurance emprunteur

Une assurance emprunteur est souscrite pour sécuriser votre emprunt contre les incidents imprévus qui pourraient empêcher le remboursement. De cette manière, si vous venez à décéder, tomber malade ou devenir invalide, c’est la compagnie d’assurance qui prend en charge le remboursement de votre crédit auprès de la banque. Pour ce faire, il est souvent conseillé de se tourner vers un organisme spécialisé en assurance emprunteur.

A lire en complément : Tout savoir sur la franchise de l'assurance habitation Amaguiz

Il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance emprunteur pour un prêt à la consommation. Cependant, la banque peut vous l’exiger avant de vous octroyer le crédit. En réalité, les établissements bancaires exigent une assurance emprunteur lors de la souscription d’un prêt immobilier, qui comprend au minimum une garantie décès et invalidité.

Les éléments couverts par l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur vous offre une protection optimale contre différents risques. Certains contrats n’incluent pas tous les risques et leur définition peut varier considérablement d’une compagnie à l’autre. Vous avez la possibilité de bénéficier d’une couverture pour :

A voir aussi : Les questions a poser avant de louer un appartement etudiant

  • Le décès
  • La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie
  • L’incapacité de travail ou l’invalidité
  • La perte d’emploi.

Dans ce cas, l’assureur prend votre place afin de rembourser le montant du prêt immobilier ainsi que les intérêts. Ainsi, l’assurance emprunteur a une durée de validité égale à celle du crédit et prend fin automatiquement une fois que ce dernier est entièrement remboursé.

En effet, c’est la banque qui décide du taux d’intérêt. C’est le coût que vous devrez supporter pour le montant que vous empruntez. Il peut s’agir d’un taux fixe ou d’un taux révisable.

Assurance emprunteur : tout ce que vous devez savoir

Les garanties de l’assurance emprunteur

Chaque assureur propose une protection spécifique, cependant les éléments suivants sont inclus dans le contrat.

Le décès

Cette garantie stipule que si l’assuré venait à décéder, la banque recevrait un paiement équivalent au solde restant dû à cette date. Les héritiers seront donc exemptés de toute responsabilité de remboursement et le bien immobilier est inclus dans la succession.

Cependant, il arrive que des situations telles que les décès par suicide, les décès suite à une invalidité ou résultant de la pratique de sports à haut risque soient intégrées dans la garantie.

L’invalidité

Elle vient compléter la garantie décès dans le cadre de l’assurance emprunteur et comprend :

  • L’incapacité à effectuer une activité professionnelle.
  • Une invalidité fonctionnelle.
  • La perte totale ou irréversible d’autonomie.

L’assurance se charge du paiement partiel ou intégral des mensualités, selon les termes du contrat d’assurance emprunteur.

Une invalidité

Dans le cas d’une invalidité permanente et partielle, vous bénéficiez de cette garantie si le degré d’invalidité est estimé entre 33 % et 66 % après un accident ou une maladie avant 65 ans. En-dessous de ce seuil, vous êtes perçu comme étant apte à travailler, ce qui signifie que l’assureur ne peut pas vous prendre en charge.

Pour une incapacité permanente et totale, vous bénéficiez d’une couverture pour un niveau d’invalidité compris entre 66 et 99,9 %, toujours avant les 65 ans.

Perte d’emploi

Il arrive qu’une garantie perte d’emploi soit délivrée afin de vous protéger contre le risque de licenciement. Elle est d’ailleurs couramment suggérée lors d’une demande de crédit immobilier, car elle permet le remboursement des mensualités en cas de perte d’emploi.

Partager :