Les inconvénients d’une assurance-vie

53
Partager :
Les inconvénients d'une assurance vie

L’assurance-vie est un placement financier qui vous permet d’épargner de l’argent sur le long terme. C’est le placement financier et l’assurance les plus utilisés en France. Lorsque le souscripteur est en vie, il a le droit de reprendre les fonds qu’il a placés sur le contrat, et les utiliser à sa guise. Lorsque l’assuré, ou le souscripteur – qui sont généralement la même personne – meurt, les fonds sont transmis au·x bénéficiaire·s choisi·s au préalable par le souscripteur et stipulés dans l’accord par celui-ci. Nous verrons dans cet article quels sont les inconvénients de ce type de contrat.

Les différents types de contrats

Il existe quatre types d’accords : le contrat monosupport, le contrat en unités de compte, le contrat multisupports, et le contrat NSK. Le premier, le contrat monosupport, est un contrat en euros. Il est très peu risqué, mais les taux d’intérêts sont faibles. Le deuxième, le contrat en unités de compte, est lui très risqué. En effet, les fonds sont uniquement disponibles en unités de compte, et pas en euros, ce qui peut conduire à une perte très rapide de son capital.

A découvrir également : Peut-on faire du LMNP dans l’ancien en immobilier ?

Le troisième est un contrat multisupports qui propose tous les supports possibles, ce qui donne un large choix au souscripteur. Par ailleurs, avec ce type de contrat, il est possible de faire fructifier son argent en euros, en unités de compte sur la valeur immobilière ou encore en bourse. Cela permet au souscripteur de s’adapter à ses besoins du moment, mais souvent les établissements bancaires demandent des frais de conversion.

Le dernier contrat, le contrat NSK, permet de placer son argent en bourse, dans des actions, en respectant quelques conditions. Il faut que les 30 % des actions soient placées sur des actions françaises, qu’au moins 10 % de parts des fonds totaux soient consacrés au FCP et qu’au moins 5 % des fonds globaux ne soient pas cotés en bourse. Ce dernier type d’accord est également très risqué, car la bourse évolue souvent.

A découvrir également : Peut-on faire du LMNP dans l’ancien en immobilier ?

Parmi ces quatre types de contrats existants, certains sont plus risqués que d’autres. Pour comparer tous les contrats existants dans chaque établissement bancaire, il existe une méthode appelée le scoring. Le scoring est une méthode généralement utilisée par les comparateurs et simulateurs en ligne pour donner une note à une offre de contrat, en utilisant plusieurs critères. Ces critères peuvent être par rapport aux frais de l’accord, aux types de supports, aux options de gestion, etc.

Ce placement peut être effectué sous différents supports. Il peut être en euros, en actions, mais aussi en unités de compte qui fructifient ou non en fonction de la valeur immobilière. Votre capital peut même être placé sur un bien immobilier en particulier. Vos fonds augmenteront ou diminueront ensuite en fonction de la valeur de ce bien.

Les trois principaux inconvénients

Nous allons voir quels sont les trois principaux inconvénients de ce type d’accord.

Un investissement de moins en moins rentable

L’assurance-vie est beaucoup utilisée comme un moyen de placement financier, les taux d’intérêts étant plus importants que ceux du livret A. Le souscripteur pourrait donc penser que cet accord est une solution plus rentable que le crédit ou le livret A pour mettre de l’argent de côté et/ou le faire fructifier.  Cependant, il faut être très prudent, car depuis quelques années, le taux de rentabilité de l’assurance-vie est en baisse constante. Il est même en chute libre.

En 2019, le taux était de 1,46 %, et en 2020, il était à 1,10 %. Lorsqu’on regarde celui de 2013 par exemple, il était de 2,80 %. Pour le moment, les taux d’intérêts restent plus élevés que ceux du livret A. Cependant, il faut faire attention et vérifier régulièrement les différences entre les taux d’intérêts, pour utiliser un autre moyen de conserver et/ou faire fructifier son argent à l’avenir.

Des frais de gestion souvent oubliés

Lorsque vous faites le choix de l’établissement bancaire dans lequel vous effectuerez cet accord, faites bien attention à prendre en compte le montant des frais de contrat. En effet, ces derniers sont souvent oubliés et ne vous permettent pas de choisir le bon établissement bancaire, la bonne assurance ou le bon contrat en assurance-vie. Les frais demandés peuvent être des frais d’entrée au début de l’accord, des frais d’arbitrage tout au long de votre accord, ou encore des frais de retrait, si vous décidez de retirer des fonds afin de les utiliser.

Le risque de perdre son argent

Le dernier inconvénient d’une assurance-vie, et pas des moindres, qui dissuade de nombreuses personnes à souscrire à ce type d’assurance, est le risque de perte du capital investi. En effet, si vous investissez en unités de compte, il est possible que vous perdiez votre capital à tout moment en fonction de la bourse et de la valeur de l’immobilier.

Comme tous les investissements, l’assurance-vie présente donc des inconvénients.

Partager :