Quelles sont les différentes zones d’un PLU ?

0
Partager :

Vendre un terrain à un promoteur est une transaction qui n’est pas souvent préférée par les propriétaires, et c’est dommage ! Une telle vente s’avérera avantageuse sur de nombreux points, à condition que le terrain à vendre répond à quelques critères. Pour commencer, vous devrez vous renseigner sur la zone dans laquelle se trouve votre terrain. Cela jouera un rôle clé dans la vente, puisque le développeur a besoin d’un terrain à bâtir.

A lire aussi : Comment trouver le meilleur crédit immobilier en 2021 ?

En effet, son objectif est de mettre en place un projet immobilier qui, une fois revendu, lui apportera de l’argent. Il peut s’agir d’un centre commercial, d’un logement social, d’une maison d’habitation, d’une résidence pour personnes âgées, de nombreuses possibilités existent. Mais tous ces projets seront possibles que si le terrain est apte à recevoir des bâtiments, il s’agit également d’obtenir un permis de construire à l’hôtel de ville. La seule situation dans laquelle un promoteur achètera un terrain qui ne serait pas constructible est quand il envisage de créer des espaces verts en plus des bâtiments construits sur des terres auxiliaires.

Pour connaître le zone dans laquelle votre propriété est située, vous aurez besoin de consulter des documents qui se trouvent généralement dans la mairie, et plus rarement, sur Internet. Le Plan d’Urbanisme Local (PLU) est certainement le plan le plus courant en France, celui qui est le plus utilisé à l’heure actuelle. Il peut être nécessaire de le comparer avec d’autres avions, comme le cadastre, et cela nécessite quelques connaissances. L’ idéal est de déléguer cette tâche à un promoteur, une fois que vous avez simplement demandé la zone dans laquelle se trouve votre terrain. Le promoteur vérifiera les limites de l’intrigue et approfondira vos propres observations. Vous gagnerez beaucoup de temps en le faisant, bien qu’il soit toujours utile de vous renseigner en amont sur la constructibilité de votre propriété.

A lire aussi : Quels sont les différents types d'emprunt immobilier ?

Sommaire

  • Pourquoi était-il nécessaire de classer les terres dans les zones ?
  • Les différentes zones de la PLU Zones
    • urbaines, appelées zones U zones
    • à urbaniser, appelées UA Zones Zones
    • agricoles, dites zones A Zones
    • naturelles et forestières, dites zones N
  • Autres façons de définir la superficie d’une terre Terre
  • au cœur de certaines questions

Pourquoi faut-il classer les terres en zones ?

Les problèmes liés à l’urbanisation ne remontent pas au XXIe siècle, bien qu’au siècle précédent ils aient été différents. Il est nécessaire de plonger dans le début des années 60-70 pour comprendre la nécessité d’encadrer l’urbanisation. À cette époque, la guerre est terminée depuis une vingtaine d’années. Les enfants de la génération Baby-Boom sont devenus adultes, qui ressentent un besoin important de s’émanciper. De plus, dans de nombreuses villes, le temps est encore venu de la reconstruction car les dégâts causés par la Seconde Guerre mondiale ont été importants.

Afin d’empêcher que des maisons et des bâtiments ne soient construits où que ce soit pour accueillir le plus grand nombre possible de personnes, l’État a décidé de créer le PDV, le ancêtre du PLU. Ce document était donc basé sur des questions différentes de celles que nous connaissons actuellement, qui concernent principalement l’environnement. Cependant, le principe était le même : le territoire de chaque municipalité était divisé en zones différentes, certaines constructibles, d’autres non. Il faut remédier dès que possible au manque d’hygiène et de sécurité qui s’arrangerait si aucune règle ne régit uniquement l’organisation des villes.

Bientôt, le PLU disparaîtra, au profit du PluI, qui concernera plusieurs municipalités à la fois. Vous pouvez vivre actuellement dans une nouvelle municipalité, un regroupement de plusieurs petites municipalités. Le but du PLUI est d’offrir aux propriétaires une carte plus étendue qui retrace les zones des territoires de ces nouvelles municipalités. Dans certaines municipalités, qui ne sont pas équipées d’un PLU, vous pouvez toujours trouver un PDV ou même une carte commune. Vous devrez donc demander des détails à la mairie si nécessaire.

Avant que nous sont intéressés par les différentes zones présentes sur le PLU, le plan que vous pourriez avoir à examiner, rappelez-vous que ce n’est pas parce qu’un terrain est situé dans une zone constructible qu’il sera nécessairement possible de construire un logement ou autre sur elle. En effet, il est toujours nécessaire que votre parcelle soit viable, bien que cet élément va souvent de pair avec la constructibilité. Dans tous les cas, le promoteur vérifiera que le terrain répond à ses attentes.

Les différents domaines du PLU

Vous pouvez imaginer que si chaque municipalité utilisait un système de classification différent, il serait très compliqué pour les propriétaires comme vous, les professionnels de l’immobilier ou même l’État de s’y trouver. C’est pourquoi sur le PLU et le PLUI, nous trouvons le même zonage, ce qui permet une compréhension rapide des éléments que nous avons sous vos yeux.

Zones urbaines, connues sous le nom de zones U

Un terrain situé dans des zones urbaines aura une valeur significative. En effet, ce sera possible pour le promoteur de construire sur elle, à condition que le terrain soit également viable. Une zone urbaine est souvent perçue comme un rassemblement de divers bâtiments, mais la terre peut tout à fait être dans des zones urbaines, également connues comme constructibles, sans être entourées de maisons. En général, les zones urbaines restent toujours au cœur d’une commune, le lieu où bureaux, logements, commerces, etc.

Quand on parle d’une petite ville, tout est souvent regroupé dans un village où la vie citoyenne sera organisée. D’autre part, dans les grandes villes, les bâtiments peuvent être classés dans les quartiers. Certains seront dédiés aux bureaux, d’autres aux magasins, tandis que les banlieues seront réservées au logement. Chaque quartier sera ainsi doté d’une certaine dynamique qui doit être maintenue à long terme. Si le promoteur envisage de construire un bâtiment qui n’est pas lié au quartier dans lequel se trouve votre terrain, il se peut que l’hôtel de ville refuse de lui délivrer un permis de construire.

Zones à urbaniser, connues sous le nom de zones de l’UA

Vous pouvez vous sentir chanceux si vous possédez des terres dans cette région. En effet, il n’est pas constructible, mais il est susceptible de devenir si vite ! Cela signifie que vous pouvez vous attendre à obtenir une somme très intéressante de la part d’un promoteur, qui pourrait essayer de faire réviser le PLU en sa faveur. Il est également possible que la municipalité envisage de réviser le PLU elle-même, ce qui, selon la sous-zone dans laquelle votre propriété est située, pourrait s’avérer très avantageuse.

Si votre terrain se trouve dans la zone 1AU, il sera l’un des premiers à être placé dans une zone constructible par la suite, ce qui peut se produire dans les mois à venir. Cette intrigue sera alors très intéressant pour un développeur, peut-être vous pouvez accélérer le processus vous-même en effectuant le travail de connexion.

Placé dans la zone 2AU, votre terrain ne sera pas immédiatement placé dans une zone urbaine, bien que cela soit envisagé par la mairie dans les années à venir. Cependant, en installant un fichier solide, il doit être possible de changer votre terrain dans une zone constructible après une révision de l’PLU.

Zones agricoles, connues sous le nom de zones A

Il est très compliqué d’obtenir un permis de construire pour un terrain situé dans la zone A, à moins que le bâtiment à construire ait un lien avec l’environnement agricole. Les zones A sont protégées en France car elles représentent une grande partie de l’économie du pays. Cependant, il reste possible de déplacer un terrain de la zone A à la zone 2AU, si vous êtes en mesure de construire un fichier solide à présenter à la mairie. Un promoteur ou un autre professionnel immobilier qualifié vous aidera votre dossier est admissible et a une chance d’être accepté.

Rappelez-vous cependant que pour obtenir une renonciation, le projet du promoteur doit être d’utilité publique, auquel cas il sera très compliqué de faire accepter le dossier.

Heureusement pour vous, certaines régions peuvent être obligées de réduire les zones A à étendre les zones 2AU et 1AU, en raison de la demande croissante de terrains constructibles dans tout le pays.

Zones naturelles et forestières, connues sous le nom de zones N

Il existe plusieurs sous-zones au sein des zones N, qui sont théoriquement protégées de la même manière que les zones agricoles. En effet, ils reflètent tout un écosystème qui pourrait bien se rétrécir radicalement sans eux. Il est important de les préserver pour de nombreuses raisons.

Dans les zones N, il existe des opérations forestières qui sont essentielles à l’économie du pays et à la préservation de la faune et de la flore. Pour qu’un bâtiment soit construit ici, il doit être essentiel pour le bon fonctionnement de l’opération.

Quant aux aires naturelles à protéger, elles sont également essentielles à la préservation d’un écosystème particulier. Il s’agit donc de zones sur lesquelles il est impossible de construire, car les dérogations ne sont pas possibles. Il en va de même pour les zones naturelles, dont la plupart sont fortement réglementées. Cependant, comparé dans d’autres régions, ce sont les moins sensibles, et si vos terres se trouvent dans cette zone, vous aurez plus de chances d’obtenir une révision du PLU.

Autres façons de définir la superficie d’un terrain

Nous en avons discuté plus tôt, il se peut que votre municipalité ne dispose pas d’un document récent sur lequel vous serez en mesure de vérifier la zone dans laquelle se trouve votre terrain. Dans ce cas, vous devrez vous rendre à la carte de ville ou même aux règlements nationaux d’urbanisme.

Dans le cas où il s’agit de l’UNR que vous avez devant vous, les seules données qui vous seront transmises seront liées à la constructibilité de votre terrain. En bref, vous découvrirez si c’est ou non dans une zone constructible, rien de plus. La carte municipale, quant à elle, distingue les zones constructibles de celles qui ne le sont pas, et indique également quelques sous-zones.

Un terrain à au cœur de certaines questions

Dans certains cas, il sera plus compliqué de trouver un promoteur pour vendre votre terrain. En effet, il est possible que votre propriété soit située dans plusieurs zones à la fois, ce qui peut être un atout comme un inconvénient, selon le professionnel qui est devant vous et de ses projets.

Les données auxquelles vous aurez accès seront complexes, et comprendre toutes les nuances du zonage n’est pas toujours simple. En faisant appel à un promoteur, vous éviterez de nombreuses étapes et questions. De plus, si vous choisissez un promoteur local, il sera déjà conscient du potentiel de votre terrain en fonction de la région où elle est située.

Pour contacter un promoteur fiable qui travaille dans votre région, n’hésitez pas à passer par une agence qui vous mettra directement en contact avec un professionnel de confiance !

Informations supplémentaires : — Site de service public :

au cœur de certaines questions Autorisations d’urbanisme

Dans certains cas, il sera plus compliqué de trouver un promoteur pour vendre votre terrain. En effet, il est possible que votre propriété soit située dans plusieurs zones à la fois, ce qui peut être un atout comme un inconvénient, selon le professionnel qui est devant vous et de ses projets.

Les données auxquelles vous aurez accès seront complexes, et comprendre toutes les nuances du zonage n’est pas toujours simple. En faisant appel à un promoteur, vous éviterez de nombreuses étapes et questions. De plus, si vous choisissez un promoteur local, il sera déjà conscient du potentiel de votre terrain en fonction de la région où elle est située.

Pour contacter un promoteur fiable qui travaille dans votre région, n’hésitez pas à passer par une agence qui vous mettra directement en contact avec un professionnel de confiance !

Informations supplémentaires : — Site de service public : Urbanisme

Partager :