Éviter les pièges de l’investissement en logement neuf avec la loi Pinel

16
Partager :

L’immobilier est un secteur qui fait rêver les épargnants. En effet, investir dans le locatif est un moyen sûr de se faire des revenus complémentaires. Et pour vous encourager encore plus dans cette voie, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs fiscaux intéressants. Parmi les plus populaires, la loi Pinel fait partie des premières citées comme les plus avantageuses. Et pourtant, vous ne devez pas oublier que tout investissement comporte des risques. Cet article vous propose des conseils pour éviter les pièges de l’investissement en logement neuf avec la loi Pinel.

Conseil n°1 : Se faire accompagner par un bon professionnel de l’immobilier

Le premier piège à éviter lorsque vous vous lancez en tant qu’investisseur dans l’immobilier locatif est de vous lancer seul. En effet, vous pouvez vous dire que vous avez toutes les clés en main pour investir. Et pourtant, si vous vous lancez dans un investissement dans le cadre de la loi Pinel, être accompagné par un bon professionnel de l’immobilier n’est pas une recommandation mais presque une injonction. Et il ne s’agit pas de ce promoteur immobilier qui vous promet monts-et-merveilles sans scrupules.

A lire également : Qui peut louer avec le statut LMNP ?

Vous devez vous rapprocher d’un agent immobilier ou d’un conseiller en gestion du patrimoine qui vous orientera sur les bonnes stratégies, le meilleur emplacement mais surtout qui vous aidera à éviter les pièges lors de vos déclarations fiscales. L’objectif étant de réaliser un investissement rentable et de bénéficier des réductions fiscales avec la loi Pinel, vous pouvez faire des erreurs dans le choix du bien, la préparation du dossier de financement et l’évaluation de votre budget

En outre, vous devez choisir un promoteur fiable avec une réputation solide qui connaît le secteur et son métier. Des prix trop bas, un promoteur trop jeune, sans gage de solidité doivent vous mettre la puce à l’oreille.

A lire aussi : Peut-on faire du LMNP dans l’ancien en immobilier ?

Conseil n°2 : Négocier un crédit immobilier avantageux

Lorsque vous réalisez un investissement locatif avec la loi Pinel, vous pouvez être pressé d’obtenir votre emprunt et de signer. Il est pourtant intéressant que vous sachiez que vous êtes libre de comparer auprès de la concurrence pour trouver un crédit immobilier plus avantageux. Vous pouvez négocier les taux d’intérêt car ils montent et descendent en fonction des périodes. Choisissez les bons moments pour négocier !

Parmi les points à négocier, vous avez aussi l’assurance emprunteur. En effet, rien ne vous oblige à contracter une assurance sur votre prêt auprès de la banque qui vous accorde le crédit. Il faut juste que l’assurance présente des garanties équivalentes à celles procurées par la banque.

Conseil n°3 : Tenir compte du plafonnement des niches fiscales

Ce piège est souvent omis par les promoteurs dans l’immobilier locatif. En effet, la loi Pinel fait partie de ce qui est appelé les niches fiscales. Ne pas en tenir compte pourrait vous coûter votre projet car vous risquez de ne pas être éligible pour bénéficier des avantages de la loi Pinel. Aussi, avant d’investir dans un bien neuf à louer, vous devez voir si vous bénéficiez d’autres avantages fiscaux. La défiscalisation dans le cadre de la loi Pinel est plafonnée à 10 000 €.

En outre, ceux qui ont le plus intérêt à investir dans la loi Pinel sont les contribuables qui déclarent plus de 5 000 € par an. Si vous déclarez moins, vous allez, certes bénéficier d’une réduction fiscale mais pas énormément. Une autre limite de la loi Pinel dans sa défiscalisation est aussi la durée de l’engagement qui va de 6 ans à 12 ans. Pour éviter le piège de l’engagement, vous pouvez commencer par la durée minimum et le renouveler tous les 3 ans.

Conseil n°4 : Investir dans un bien avec une rentabilité locative intéressante

Le premier facteur qui va rendre votre opération de défiscalisation intéressante est l’emplacement du bien à louer. Parfois, les promoteurs investissent dans des localisations plus ou moins recommandables pour un investissement locatif. Les avantages de la loi Pinel ne vous seront d’aucune utilité si votre bien n’est pas loué. Étudiez bien la rentabilité du secteur, la demande locative, la proximité des commodités, les transports et surtout le bassin de l’emploi.

Partager :