Quelles aides pour un investissement locatif ? 

9
Partager :

Un investissement immobilier locatif consiste à acheter un logement immobilier pour le louer. Cet investissement vous permet par ailleurs d’avoir un bien locatif. Un investissement immobilier locatif nécessite souvent de fortes sommes dont vous ne disposez pas forcément. Cependant, cela n’est pas un frein pour devenir propriétaire. Découvrez dans cet article toutes les informations relatives aux aides pour un investissement locatif.

Comment emprunter pour un investissement locatif ? 

Les banques accordent volontiers un prêt pour un investissement locatif même sans apport personnel. Ils se concentrent sur votre capacité de remboursement. Une banque vous prêtera de l’argent si votre capacité d’endettement ne dépasse pas 33% de revenu. 

A lire également : Est-il avantageux d'acheter un appartement en 2021 ?

Le financement d’un prêt locatif peut se faire à l’aide d’un prêt in fine ou d’un prêt amortissable. Le prêt in fine vous permet d’avoir des mensualités faibles. Mais il coûte cher en intérêt qu’il est nécessaire de disposer d’un apport important. Le prêt amortissable quant à lui vous coûtera moins sur toute la durée et les loyers compenseront au moins la moitié des mensualités. 

Les banques vous offrent la possibilité d’avoir des prêts à taux variable ou à un taux fixe. Un taux variable n’a de sens que lorsque le coût du crédit est élevé. Avec le taux fixe, les mensualités sont fixes alors que le loyer peut augmenter.

A lire aussi : Pourquoi un appartement coûte plus cher qu'une maison ?

Quelles sont les aides à votre disposition ? 

Lorsque vous investissez dans le locatif, vous avez la possibilité de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux. Ces aides sont obtenues grâce à plusieurs dispositifs. 

Le dispositif de Normandie 

Entrée en vigueur le 1er janvier 2019, il prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu accordé aux particuliers qui achètent un logement à rénover dans un quartier ancien dégradé et s’engageant à le louer. Il est disponible dans plus de 200 villes et est ouvert jusqu’au 31 décembre 2021. 

La réduction est calculée en appliquant au prix de revient net du logement un pourcentage variant entre 12% et 21% en fonction de la durée de location. Elle est plafonnée à un investissement de 300 000 €. 

Le dispositif Pinel 

Ce dispositif permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu calculé sur le prix d’achat des logements neufs ou réhabilités pour atteindre les performances techniques du neuf. Il s’applique dans les zones où il existe un déséquilibre entre l’offre et la demande de logement locatif. 

Le montant de réduction est calculé sur le prix d’achat des logements dans la limite d’un plafond de 300 000 € par personne et 5 500 m2. Le taux de réduction varie entre 12% et 18% selon la durée de location.

Le dispositif Cosse 

Encore appelé « louer abordable », le dispositif Cosse permet aux propriétaires louant leur logement à un prix abordable de bénéficier d’un abattement fiscal sur leurs revenus locatifs. Il s’adresse également à ceux qui sont déjà propriétaires bien avant la mise en place du dispositif. Elle ne s’applique que dans les zones tendues définies pour la mise en œuvre du dispositif Pinel.

Le montant de la déduction brute varie entre 15% et 30% des revenus fonciers bruts. Il dépend du niveau de loyer pratiqué dans la zone où est situé le logement. 

Ces trois dispositifs ne sont pas cumulables. Dans les zones où plusieurs de ces réductions peuvent s’appliquer, le bailleur choisit un dispositif.

Partager :