Comment investir dans l’immobilier pour que ça rapporte ?

951
Partager :
Comment investir dans l’immobilier pour que ça rapporte

Se lancer dans l’investissement immobilier nécessite un certain nombre de connaissances. Dans le cas contraire, il serait très difficile de tenir sur le long terme. Cela est vrai pour tout investissement et l’immobilier ne déroge pas à la règle.

Alors la bonne question est de savoir comment faire pour rentabiliser son investissement dans l’immobilier au vue de la panoplie des solutions d’investissements disponibles. Tour d’horizon de quelques idées de niches d’investissements à même d’assurer un retour sur investissement dans l’immobilier dans cet article.

A lire aussi : Pourquoi investir dans un terrain constructible à Caen ou alentours ?

Définition de l’investissement dans l’immobilier

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’est l’investissement dans l’immobilier. Il s’agit du fait d’acquérir un bien immobilier soit pour un usage d’habitation personnel (maisons, appartements) en vue d’y retirer un certaine plus-value, soit encore pour un usage locatif (appartements, location saisonnière, bureaux, commerces ou entrepôts) dans le but de recevoir des loyers (c’est-à-dire un complément de revenus) ainsi qu’une plus-value au moment de la revente.

Il est évident que quel que soit le type de bien immobilier acquis, l’objectif final est de pouvoir en tirer une plus-value. En d’autres termes, il est question de pouvoir rentabiliser l’investissement qui a été consenti. Pour y parvenir, il est cruciale de savoir dans quoi onvestir. De la réponse à cette question va dépendre les résultats de votre investissement dans l’immobilier.

A lire aussi : Quel investissement immobilier locatif choisir ?

Notre sélection de solutions d’investissement rentables dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier traditionnel

Ce type d’investissement est celui qui est le favori des français. Pour beaucoup, il s’agit d’un investissement sûr et c’est la raison pour laquelle elle attire toujours plus d’investisseurs. L’immobilier traditionnel englobe les opérations courantes (soit environ 90% des transactions) et il est accessible facilement au plus grand nombre.

Investir dans l’immobilier de défiscalisation

L’immobilier de défiscalisation consiste à investir principalement dans des biens neufs ou rénovés comme neufs afin de bénéficier de substantielles réductions d’impôts. L’avantage de ce type d’investissement immobilier est que vous récupérez une partie de votre investissement sous forme d’abattements fiscaux.

Investir dans l’immobilier meublé

investir dans l’immobilier pour que ça rapporte

L’investissement dans l’immobilier meublé consiste à acquérir un bien immobilier meublé mais donc la gestion est entièrement assurée par un exploitant. Vous allez juste recevoir vos loyers sans avoir à vous soucier de la gestion du bien (entretien, travaux ou recherche de locataires). Tout se fait par la signature d’un bail commercial entre vous et l’exploitant. L’investissement meublé permet également de bénéficier d’avantages fiscaux importants, ce qui permet à l’investisseur de se faire une plus grande marge en termes de plus-value.

Investir dans l’immobilier de niche

L’investissement de niche un secteur peu connu mais qui est assez intéressant. Il concerne un macro marché spécifique et il est connaît un véritable essor grâce aux nouveaux modes de consommation et internet. C’est vrai que l’offre et la demande sont relativement faibles, mais il s’agit d’un investissement qui offre de bonnes rentabilités même si il comporte une part de risque plus important.

Méthode d’investissement dans l’immobilier

Une fois que vous avez choisi la nature de l’investissement immobilier que vous souhaitez réaliser, il est maintenant question de savoir comment investir. En d’autres termes, quelle est la solution d’investissement qui correspond le mieux à votre projet ?

Opter pour un investissement dans l’immobilier direct

C’est la solution la plus courante pour investir dans l’immobilier. Vous achetez un bien à votre nom et vous le détenez seul ou avec votre conjoint et vous déclarez les revenus locatifs directement sur votre impôt personnel.

Opter pour un investissement dans l’immobilier participatif

Encore appelé le « Crowfunding » immobilier, il consiste à regrouper plusieurs investisseurs dans le but de financer un projet immobilier. Il a connu un réel essor depuis l’année 2013 avec la multiplication des plateformes qui proposent des rendements assez importants pouvant aller jusqu’à 10% ce qui est assez motivant pour les potentiels investisseurs. Généralement, l’immobilier participatif est accessible à partir de 500 ou 1000 euros et vous recevez en contrepartie une partie des gains réalisés.

Opter pour un investissement dans l’immobilier « pierre papier »

Ce type d’investissement dans l’immobilier consiste à acheter des parts ou des actions dans des sociétés qui détiennent un parc immobilier. Vous allez ensuite recevoir des dividendes trimestriels ou semestriels au prorata de votre participation au capital social de la société de gestion du patrimoine immobilier. Ce type d’investissement offre plusieurs avantages comme une gestion facilitée ainsi que certains avantages fiscaux.

Les avantages et les inconvénients de l’investissement dans l’immobilier

Maintenant que nous avons vu les différentes méthodes pour investir dans l’immobilier, pensez bien à cette forme d’investissement. Les avantages sont nombreux, mais il y a aussi des inconvénients à prendre en compte.

Le principal avantage de l’investissement immobilier est la possibilité de générer des revenus passifs grâce aux loyers perçus. Ces revenus peuvent être réguliers et constants si l’on parvient à trouver un bien locatif rentable et stable sur le long terme. L’immobilier permet généralement une bonne protection contre l’inflation car les prix augmentent souvent avec le temps.

Un autre avantage majeur de ce type d’investissement est la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants, notamment grâce au dispositif Pinel ou encore au statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Investir dans l’immobilier peut constituer une stratégie patrimoniale intéressante en vue de préparer sa retraite ou encore transmettre un patrimoine à ses descendants.

Malgré ses nombreux atouts, investir dans le domaine immobilier présente aussi quelques inconvénients qu’il ne faut pas négliger. Acheter un bien immobilier implique souvent des coûts importants tels que ceux liés aux frais notariés ou encore aux travaux de rénovation si nécessaire. Le marché immobilier peut être difficile à appréhender et il est possible d’essuyer des perturbations économiques qui peuvent mettre en péril la rentabilité de l’investissement.

L’immobilier demande une certaine implication personnelle et surtout une grande disponibilité pour gérer les locataires ou encore trouver de nouveaux investissements. Il ne faut pas sous-estimer les contraintes liées à ce type d’investissement.

Investir dans l’immobilier est un choix personnel qui dépendra avant tout des objectifs patrimoniaux que chacun souhaite atteindre ainsi que du niveau de risque accepté. Avec une bonne préparation et un suivi régulier du marché immobilier, il est tout à fait possible d’obtenir un rendement intéressant sur le long terme grâce à cette forme d’investissement.

Les erreurs à éviter lors de l’investissement dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier peut s’avérer être une excellente stratégie d’investissement, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de risques. Effectivement, il est primordial de bien trouver un bien immobilier rentable pour pouvoir générer des revenus intéressants sur le long terme. Cela nécessite une bonne analyse du marché local ainsi que des caractéristiques précises liées au bien (emplacement, état général et entretien). Laissez-vous guider par un expert ou formez-vous si vous souhaitez faire cette analyse seul.

Un autre point crucial consiste à prendre son temps avant de se décider sur l’achat d’un bien immobilier. Certain(e)s font souvent preuve d’impulsivité et achètent rapidement sans avoir pris suffisamment le temps pour comparer différents biens susceptibles de correspondre mieux aux attentes personnelles ou encore sans avoir évalué leur capacité financière réelle.

La troisième erreur courante lorsqu’on investit dans un projet immobilier est tout simplement celle d’envisager trop petit. Si votre ambition était initialement limitée à acheter seulement un studio ou un appartement T2, pourquoi ne pas envisager aussi d’autres types de transactions immobilières ? Les immeubles entiers peuvent également être des investissements rentables si le marché local est porteur et que vous êtes en mesure de gérer les locataires.

Toutefois, avant de lancer la recherche d’un bien ou de signer un contrat, il est toujours préférable de faire appel à une expertise professionnelle pour effectuer des analyses économiques poussées afin d’évaluer précisément le budget nécessaire. Les coûts liés à l’acquisition et à la gestion immobilière peuvent souvent s’avérer beaucoup plus élevés que ce qui a été initialement estimé.

Dernier point mais non moins important : évitez les erreurs fiscales au moment de louer votre bien immobilier ! Il existe différentes méthodes pour optimiser sa fiscalité lorsqu’on loue son bien immobilier : profitez-en dès maintenant pour vous renseigner sur ces dispositifs avantageux.

Investir dans l’immobilier peut être extrêmement lucratif si cela est fait avec prudence et discernement. Éviter ces quelques erreurs courantes permettra aux investisseurs débutants comme confirmés d’améliorer leurs chances de réussite tout en limitant les risques financiers.

Partager :