Quelles démarches pour vendre un bien en viager à Paris ?

311
Partager :
Quelles démarches pour vendre un bien en viager à Paris ?

La vente en viager, bien que peu courante en France, présente divers avantages pour le vendeur. En effet, celui-ci conserve le droit d’usage et d’habitation sur son bien tout en recevant un bouquet ainsi qu’une rente viagère à vie, bénéficiant également d’abattements fiscaux.

Si vous envisagez cette option pour vendre votre bien à Paris, nous vous proposons dans cet article quelques conseils pour mener à bien cette transaction.

A lire aussi : Pourquoi acheter une maison neuve ?

Réaliser le calcul de l’espérance de vie

L’espérance de vie représente la durée de vie moyenne anticipée pour une génération à une date précise. Ces estimations sont établies et consignées dans les tables de l’INSEE et des compagnies d’assurance.

Ainsi, deux femmes âgées de 80 ans, indépendamment de leur état de santé ou de leur situation personnelle, auront la même espérance de vie selon les données utilisées dans le cadre des contrats viagers. Les calculs relatifs aux viagers ne prennent donc pas en compte l’état de santé de la personne concernée. Faites appel à un specialiste en achat de Viager à Paris pour profiter d’un accompagnement de qualité.

A lire en complément : Pourquoi acheter un logement neuf en loi Pinel à Caen ?

Faire le calcul du Droit d’usage et d’Habitation

La valeur du Droit d’Usage et d’Habitation (DUH) représente le coût associé au droit de rester dans votre propriété. Ce montant équivaut aux loyers que vous auriez déboursés en tant que locataire de votre logement durant votre espérance de vie.

Le calcul du tarif de vente en viager

Pour vendre un bien en viager à Paris, il faut aussi calculer le prix de vente en viager, ou valeur du bien occupé. Il correspond à la valeur marchande de votre bien, réduite du montant du Droit d’Usage et d’Habitation (DUH) que vous conservez. Il constitue le prix auquel vous allez céder votre bien en viager et est divisé en deux composantes distinctes :

  • Le bouquet, que vous percevez en une seule fois le jour de la vente.
  • La rente viagère, versée mensuellement tout au long de votre vie.

Quelles démarches pour vendre un bien en viager à Paris ?

Calculer le bouquet en viager

Vous avez la liberté de définir le montant du bouquet. En général, la plupart des bouquets se situent entre 20% et 40% du prix de vente. Cependant, il est tout à fait envisageable d’opter pour un viager sans bouquet, où la totalité du prix est versée sous forme de rente, ou sans rente mais avec la totalité en bouquet. Il est important de noter que ces choix peuvent modifier la nature juridique du contrat.

Le calcul de la rente viagère

Enfin, le montant restant correspond au capital devant être converti en rente. Cette somme est répartie sur votre espérance de vie afin de déterminer le montant de la rente viagère. Pour précision, celle-ci sera sujette à une revalorisation annuelle grâce à l’indexation. Ainsi, la valeur calculée représente la rente viagère initiale qui sera ajustée chaque année.

Les privilèges de vendre un bien en viager à Paris

En optant pour la vente en viager à Paris, vous bénéficierez de deux sources de revenus : le bouquet et la rente viagère, cette dernière étant versée mensuellement ou trimestriellement. Cela constitue un complément financier considérable pour votre retraite !

La vente de votre logement en viager offre aussi plusieurs avantages fiscaux non négligeable. La rente viagère perçue est assujettie à l’impôt, mais bénéficie d’un abattement en fonction de votre âge au moment de la vente :

  • 70% de la rente est imposée dans le cas où vous êtes âge de moins de 50 ans ;
  • 50% de la rente est imposée si vous aviez entre 50 et 59 ans ;
  • 40% de la rente est imposée si votre âge est compris entre 60 et 69 ans ;
  • 30% de la rente est imposée dans le cas où vous aviez plus de 70 ans.

De plus, vous n’avez pas l’obligation de déclarer vos rentes viagères dans le cadre de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Partager :