Pourquoi un appartement coûte plus cher qu’une maison ?

10
Partager :

On pense souvent qu’une maison coûte plus cher qu’un appartement. Pourtant, c’est faux, et même trois fois mal !

Le coût de construction d’une maison individuelle est inférieur à celui d’un logement collectif

Les maisons individuelles les plus économiques coûtent moins de 1000€/m² habitable, hors terrain. En ajoutant un terrain de 100.000€ pour une maison de 100m², nous obtenons un coût total de 2000€/m². Nous ne connaissons pas de nouveaux logements collectifs à ce prix.

A lire également : Immobilier : comment estimer la valeur d'une maison ?

Le coût de l’utilisation d’une maison individuelle est inférieur à celui d’un appartement

Tous les coûts réels associés à une maison (énergie, entretien, abonnements…) sont inférieurs à ceux d’un appartement dans un immeuble collectif, sans parler de l’ascenseur, de la sécurité, des espaces communs ou de la dégradation.

Lire également : Pourquoi passer par les services d'un mandataire immobilier ?

Dans le cas d’une maison BBC comme celle de Provence Maison, ces frais d’utilisation sont encore moins élevés. Les dernières maisons que nous avons construites consomment moins de 100€ par an en chauffage !

Une maison coûte à la communauté moins d’un

La construction d’un lotissement ne crée pas de déficit pour les collectivités localesbâtiment .

L’impact environnemental d’une maison n’est pas plus grand que celui d’une habitation collective. L’Union des Maisons Françaises PACA a également entrepris, avec le soutien de l’Ademe et de la Région PACA, un programme « Eco-Builder » pour évaluer et réduire ces impacts environnementaux.

Déficit dans les maisons unifamiliales augmente

Plus de 80% des Français préfèrent vivre dans une maison plutôt que dans un appartement. Moins de 60% vivent en réalité dans une maison. Nous aurions donc besoin de 6 millions de maisons de plus aujourd’hui.

Parallèlement, le nombre de ménages en France augmente de plus de 250000 par an, tandis que moins de 200 000 maisons neuves sont construites par an.

Le déséquilibre continue de s’aggraver. Alors que l’avenir des constructeurs semble être assuré, les gouvernements et les autorités locales ont un rôle à jouer dans la promotion de la terrain à bâtir sur le marché.

Partager :